1-06-2021

Est-on responsable de ce qui se passe dans notre pays ?

C’est ce qu’exprime Anne de la Baume dans le ►reportage de Rémi Dybowski-Douat de France-Culture. Cette riche héritière bienfaitrice a transformé, à ses frais, un hôtel particulier en résidence pour les mal-logés afin d’héberger, à prix très modéré, personnes âgées et étudiants. Aucune condition de ressource, ni garant ou chèque de caution, ne sont requis.

« Les locataires sont choisis avec soin, ce sont des personnes qui ont connu des difficultés personnelles ou qui louaient un logement insalubre, voire qui étaient à la rue.(…) ».

« Elle n'a que 15 ans lorsque l'idée de logements sociaux intergénérationnels germe dans son esprit. Alors qu'elle rend visite à des vieilles dames dans une maison de retraite d'aristocrates, elle est choquée par l'hermétisme des maisons de retraite (…).De là, elle développe le rêve de créer des maisons partagées par des personnes âgées, des étudiants, des gens de tous horizons (…) ».

Elle a conçu sa résidence intergénérationnelle après avoir réfléchi aux principes du vivre-ensemble.

« (…) Mais je n'ai pas fini, je ne suis même pas à la moitié du chemin, maintenant je vais persuader d’autres gens de le faire, c’est un modèle. J’ai voulu être seule et sans subvention pour être libre. Mais d’une mairie ou de la région, on peut avoir des subventions, ou utiliser des bâtiments qui existent déjà, les aménager pour ça. Ce ne sont pas des projets hors de prix à chaque fois ! L’Etat ne peut pas tout faire non plus ! Donc je trouve que c’est bien, et c’est même nécessaire, que les privés qui peuvent le faire, le fassent. On est responsable de ce qui se passe dans notre pays, on est responsable du bonheur ou du malheur des gens, mais il n’y a pas que l’Etat ! Chacun de nous, dans la limite de ses possibilités, devrait consacrer une partie de son temps si on n’a pas d’argent, ou son argent si on en a, ou des deux, aux autres. Mais après mes amis vont tous me détester parce que je vais aller tous les "taper" (…). »

Nos réactions en tant qu’Entrepreneur(e)s Sociaux(ales) responsables :

D’une certaine manière, nous avons probablement toutes et tous une part de responsabilité sur l’état des lieux de nos sociétés "saucissonnées" par tranches d’âges, construites sur l’image, la course au toujours plus, les clivages et les animosités pour faire du buzz…

Notre cause Bien Vieillir Longtemps Ensemble étant ancrée sur la solidarité intergénérationnelle, nous ne pouvons que saluer ce « concept charitable de Villa Village » d’Anne de la Baume !               

D’autant plus que nous œuvrons dans une mise en perspective de développement durable et de prévention en évoluant aux côtés des communautés et des acteurs dans la même mouvance humaine, sur des activités, coordonnées en interactivité et en interdépendance, pour le « Maintien de l'équilibre et de la bonne santé », le « Lieu de vie », et la « Vie sociale ».

Notre attention se porte également sur ►L’Ecole des Grands-Parents Européens. En effet, nous aspirons à vieillir sereinement aux côtés des jeunes générations, et « réfléchir au statut des grands-parents dans la famille et la société, en valorisant, promouvant leur place et leur rôle avec les générations des parents et petits-enfants » fait aussi partie de nos responsabilités.

Afin de participer à ►la construction du monde de demain, nous remontons donc sur le pont en nous abritant au sein de l’Organisation Sociale Inclusive en Réseau Oui Ensemble architecturée : ~ sur des intérêts communs au sein d’un collectif, ~ et un état d’esprit enraciné sur des valeurs qui fixent le cap de notre dynamique sociale de façon à faire face à la crise de confiance et la peur de l’apocalypse climatique.