Un projet sociétal inclusif différent

Nous relevons l'enjeu environnemental et climatique, en agissant sur les inégalités et la pauvreté à chaque étape de la vie, par le biais d'un procédé de conception projet différent.

Le but du projet s'atteint grâce à un cheminement humain inclusif novateur, doublé d'un modèle économique créé ex nihilo et d'un montage financier qui sert des valeurs altruistes et éthiques.

 

Bien Vieillir Longtemps Ensemble 

Dans la continuité de la pandémie, qui a souligné les limites systémiques de nos sociétés, se profilent des peurs légitimes d'une crise économique mondiale. Ces malheureuses circonstances mettent en lumière l'intérêt du projet Oui Ensemble qui prend tout son sens aujourd'hui.

En effet, nous avons imaginé l'environnement et le maintien en activité dans un autre regard, de manière à lutter contre la destruction continue des écosystèmes et “l'ubérisation précaire” avec une organisation différente du travail :

  • En transformant progressivement nos modes de vie afin d'inclure l'évolution des emplois existants.
  • En tenant compte de nos habitudes à être tourné vers soi et à entretenir les clivages, alors que nous devons être tributaires des volontés de tout un chacun au sein d'un collectif pour relever un tel challenge.

Chacun est unique et joue l'essentiel de sa vie dans ses relations en incluant une dimension de reconnaissance. Nous avons élaboré le concept Bien Vieillir Longtemps Ensemble, porté par notre ►Organisation Sociale Inclusive en Réseau : ~ en décidant d’ancrer l’action sur une sincère prise en considération des interactions entre l’humain et l'écosystème ~ et en abordant les problématiques sociétales à partir du respect de l’individualité et celui de l’ouverture aux autres. 

Puis, nous nous sommes concentrés sur le pragmatisme économique couplé avec l’être humain et ses besoins mis en cœur de cible, en comblant, en priorité, ceux de reconnaissance et de réalisation qui sont indispensables à notre intégration sociale et qui donnent une place et un sens à notre vie.

Si nous restons auteur de notre vie, nous retardons le glissement vers la “dépendance”, prise au sens large du terme.

Oui Ensemble a complété son approche projet en l'adaptant à chaque étape de la vie. Les rapports sociaux sont établis sur des conditions pour se maintenir en activité, de façon à agir avec compétence dans un équilibre personnalisé entre le “savoir-faire”, le “vouloir-faire” et le “pouvoir-faire”.  

Ensuite, l'évolution des modes de vie déplaçant le travail au domicile des particuliers, avec des passerelles solidaires, nous avons inséré les métiers à domicile dans le paysage économique local, en ciblant la personne “morale” comme intervenant-clé afin de seconder leur professionnalisation et changer leur image. 

Des équipes d'Entrepreneur(e)s Sociaux(ales) Oui Ensemble, constituées dans un esprit de compagnonnage, portent la cause aux côtés de citoyen(ne)s et de partenaires dans la même mouvance humaine, en fédérant chacun, dans sa réalité quotidienne, par le biais des champs d'action des modes de vie durables. La plateforme SIRH (Système Informatique Ressources Humaines) fait vivre l'action. 

Le concept fait une boucle en abordant un cheminement humain inclusif novateur, doublé d'un modèle économique créé ex nihilo qui repose sur un socle composé de 7 pôles d'activités, et d'un montage financier transparent qui s'épanouit sur des valeurs altruistes et éthiques. Le tout détermine une colonne vertébrale pour le “Maintien de l'équilibre et de la bonne santé”, le “Lieu de vie” et la “Vie sociale”, sur laquelle nous sécurisons les savoir-agir de nos concitoyens qui souhaitent Travailler autrement, Vivre dignement et Vieillir sereinement. 

Travailler autrement, Vivre dignement et Vieillir Sereinement

Notre procédé de conception projet favorise le déploiement des compétences transversales qui, mises en interdépendance et en interactivité avec le collectif, permettent de maximiser le développement des activités et des missions, et, par conséquence, de combler les limites du concept Ubérisé.

L'humain raisonnant avec solidarité, esprit d'équipe, proximité, etc... nous nous devions de guider les Entrepreneur(e)s Sociaux(ales) (responsables et autonomes, intergénérationnel(le)s, multiculturel(le)s et multisectoriel(le)s, avec des droits et des devoirs reliés aux législations en vigueur) en encourageant la coopération créative solidaire au bénéfice des résultats de tous.

Nous avons donc organisé les entrepreneur(e)s dans des missions partagées et sur des rapports “gagnant-gagnant”. Une à cinq compétences clés (opérationnelles et/ou conceptuelles), rattachées à leurs fonctions principales (Développeur/ Recruteur/ Formateur/ Tuteur/ Coordinateur), sont utilisées en mode transversal d'un pôle d'activités à l'autre.

Ainsi sécurisé(e)s et stabilisé(e)s, ces Entrepreneur(e)s Sociaux(ales) pilotent l'action, au profit d'une cause commune, en cassant les codes et les usages afin de :

  • Travailler autrement. Les entrepreneur(e)s conduisent les savoir-agir qui font référence au domaine professionnel, avec le développement des compétences transversales entre le travail à Domicile et celui en Entreprise, secondés par des acteurs partenaires éco-compatibles. Grâce au modèle économique créé ex nihilo et son montage financier qui sert des valeurs altruistes et éthiques, les revenus du maintien en activité, adapté à chaque étape de la vie, sont sécurisés.
  • Vivre dignement. Les entrepreneur(e)s conduisent les savoir-agir qui font référence aux comportements d'une personne pour se respecter et mériter le respect de l'autre. La dignité humaine, dans le respect physique, psychologique et d'intégrité morale, est la première des quatre valeurs universelles de l'Union Européenne (qui sont la dignité humaine, la liberté, l'égalité et la solidarité). Grâce à un cheminement humain novateur, le maintien en activité est sécurisé avec un fonctionnement éthique inscrit dans une mise en perspective de développement durable et de prévention. 
  • Vieillir sereinement. Les entrepreneur(e)s conduisent les savoir-agir qui font référence aux capacités et aux motivations d'une personne à vouloir rester autonome et responsable à son domicile, en osmose avec ses proches et ses aidants professionnels. Grâce à un soutien humain différent, le maintien en activité, des personnes vieillissantes, est pensé dans la maîtrise des coûts et la revalorisation des aidants professionnels, de façon à sécuriser leur accompagnement. 

L'innovation du projet

L’innovation se retrouve, dans la gouvernance inclusive des Ressources Humaines, et dans le montage de la solution avec ses multifacettes articulées sur un ensemble d’ingrédients qui interagissent entre, le capital financier et humain, et celui de l’environnement naturel.

Nous avons été incités à traiter les sujets de société* qui posent problème de façon globale et par anticipation, en déployant les compétences transversales afin d’optimiser le maintien en activité, pris au sens large du terme. Pour cela, nous avons associé deux modes de fonctionnement à la conception du projet : ~ Celui binaire, qui recherche des solutions aux problématiques. ~ Celui qui s'ouvre à une vision plurielle élargie autour de l'équilibre de l'être humain, dans la liberté de ses choix, avec son concept de consommation, ses us et coutumes, et son alimentation.                                    

 * Précarité ~ Isolement ~ Chômage des jeunes et des séniors ~ Travailleurs indépendants précaires ~ TPE/PME en manque de visibilité ~ Burnout ~ Maltraitance ~ Conflits d'intérêts ~ Rupture intergénérationnelle ~ Changement climatique ~ Vieillissement des populations ~ Maintien à domicile.   

 

img20 apprendre à pêcher

Notre fonctionnement éthique des Ressources Humaines, inscrit dans une mise en perspective de développement durable et de prévention, place nos concitoyen(ne)s au centre de la réflexion pour répondre à la priorité principale de l'humain d'aujourd'hui et de demain. 

La politique des Ressources Humaines est novatrice parce que le projet dessine le contour de l'inclusion sociale, dans la société, dans son rapport à l'environnement, et dans les milieux professionnels.

Tout le monde a sa place, aucune frontière entre les générations et les cultures. La diversité est valorisée en prenant en compte la singularité et les différences, en offrant la possibilité de contribuer chacun à son niveau.  

 

imp19 voler mon boulot

 

 

 

Le retour ou le maintien en activité, qui est adapté aux mutations dans le domaine de l’emploi, est mis en cohésion avec la formation, en pilotant les actions sur le savoir-agir professionnel :

Je sais faire - Je veux faire - Je peux faire

 

Notre modèle économique, duplicable sur les territoires, tient compte des 3 transitions sociétales (démographique, économique, numérique) pour générer des richesses, humaines et économiques, avec des modes de rétributions reliés à la valeur du travail adossée à la compétence collective.

La gouvernance des Ressources Humaines, dans une dynamique qui part du terrain, est conduite dans le cadre de l’évaluation de la performance globale :

  • Sociétale, en diminuant la précarité des métiers au domicile des particuliers, et en soutenant la compétitivité des Organismes employeurs en partenariat, avec son action en faveur de publics ciblés en risque d’exclusion.
  • Sociale, en proposant, au sein d’un projet qui a un sens pour tous, des missions structurées sur la transférabilité de compétences clés, interactives et interdépendantes d’un secteur d’activités à l’autre.
  • Économique, en encourageant l’autonomie financière dans l’emploi avec la mutualisation des sources de revenus afin de sécuriser les collaborateurs.   

Nous veillons à ce que chaque Entrepreneur(e) Social(e) Oui Ensemble ait un pouvoir d'achat décent. Leurs missions rémunérées étant concentrées sur le retour ou le maintien en activité de la communauté Travail, cela inscrit Oui Ensemble dans un cercle vertueux. Sans compter le montage des rémunérations que nous avons modélisé, en corrélation avec la valeur des compétences et le temps de travail, et qui intègre un “business model” permettant de garder un équilibre équitable entre les rétributions de conception et celles opérationnelles sur le terrain. 

La pérennité du projet

Le montage financier, de ce projet d'intérêt général au service du social, n'est pas une fin en soi mais un moyen pour servir des valeurs altruistes et éthiques. Notre force, de manière à préserver sa pérennité, c'est de l'avoir conçu dans la logique financière autonome à N3, en maîtrisant son outil de travail afin de clôturer le cycle complet, de la production à la gestion, en incluant le volet commercial.

De plus, nous devançons la pénurie des compétences bénévoles qui sont très prisées, dont celles des retraité(e)s, car face aux carrières “hachées”, les besoins en compléments de revenus vont se multiplier.  

Le déploiement du réseau dans l'ouverture transculturelle

Notre nature même est de fonctionner en réseau. Les Entrepreneur(e)s Sociaux(ales) développent le concept, au niveau local et national, dans une double approche :  ~ Le projet Oui Ensemble est soutenu, directement ou indirectement, par une diversité de citoyens et d'acteurs. ~ Oui Ensemble est un acteur qui soutient des projets.

En parallèle, nous complétons l'expérimentation sur notre territoire en Asie du Sud-Est, le Laos, un petit pays en voie de développement, sous l'égide de l'association À l'Unisson France-Laos. Cette décision se justifie face aux risques sanitaires, et au réchauffement climatique qui va entraîner des flux migratoires. Nous irons plus vite et plus loin, pour proposer des projets durables, en participant à une remise à plat concertée, dans une vision plurielle élargie, dans l'intelligence collective transculturelle, et dans le partage des connaissances et des savoir-agir.

L'Europe essuie les mêmes problématiques. À l'issue des 3 années d'expérimentation, il est envisagé de solliciter la délégation régionale à Bruxelles pour présenter une fiche de capitalisation aux délégations européennes qui le souhaiteront. 

Le Laos fait partie de l'ASEAN (Association des Nations d'Asie du Sud-Est). Au même titre que pour la France vis à vis de l'Europe, nous partagerons une fiche de capitalisation. 

Expérimentation de notre action sur le territoire de la Loire-Atlantique (France) et sur celui de la ►province de Luang-Prabang (Laos).

Ce sont donc les Entrepreneur(e)s Sociaux(ales) qui « sont » et « font » le projet Oui Ensemble conceptualisé dans une démarche positive sur la mondialisation de la solidarité, en mobilisant l'ensemble des ressources internes et externes du réseau. Le Bien Vieillir Longtemps Ensemble étant en lien avec nos environnements, son action se déploiera forcément au fil du temps sur d'autres pays.