18-10-2022

Indifférent(e)s ?... Non !

Les enjeux de transition identifiés nous impactent, et il nous est demandé de concevoir des projets en capacité d’enclencher un changement pour un futur possible.

Certes, les bouleversements en présence ne nous laissent pas indifférent(e)s. Cependant, l’individu est le moteur du changement, et nous sommes tributaires des volontés et des motivations de chacun qui doit décider des actions à mettre en place sur son propre territoire. Or, beaucoup de nos concitoyen(ne) sont anesthésié(e)s par les informations qui tapissent notre quotidien en entretenant les peurs…

De plus, c’est en avançant dans l'intelligence transculturelle, avec le partage des connaissances et des savoir-agir, que nous irons plus vite et plus loin pour concevoir les projets. Mais c’est un vaste programme, pas facile à mettre en application après avoir reçu un formatage qui vient en contradiction ! 

En effet, individualistes, centrés sur nos propres intérêts, avec pour habitude, de ne pas voir ni prendre le temps d’écouter, de camper dans nos certitudes en critiquant et jugeant tout ce qui nous entoure…, il est difficile de changer son fusil d’épaule afin de déployer une approche altruiste consolidée autour de valeurs et d’intérêts communs.
Sans compter qu’au lieu de nous fédérer et de montrer l’exemple, des politiques nous noient dans leurs Vaudevilles comportementaux irrespectueux.
Pourtant, nos aîné(e)s en fin de vie nous ont témoigné que le bonheur se trouve dans une alchimie entre le respect de l'individualité et celui de l’ouverture aux autres ?
 

Transformer notre logiciel de fonctionnement

En alerte sur la thématique des comportements, nous nous sommes intéressés aux ►Dix principes d’Edgar MORIN pour penser dans son monde complexe.

Mis à part qu’il souligne que « la maîtrise de la pensée complexe peut devenir une véritable aide à la décision dans un grand nombre de contextes, dont l’entreprise », ses dix principes combinés font référence au "savoir-être" qui, sur le sujet du vivre ensemble, est une préoccupation majeure.

Quelques mots sur ces principes :  "1-Changer de paradigme en passant de la pensée simplifiante à la pensée complexe. 2-Relier et tisser ensemble. 3-Appliquer l’irréductibilité. 4-Penser dialogique. 5-Dépasser la controverse "individu/société" ou "agent/structure". 6-Chercher la récursivité à toute causalité. 7-Imaginer le désordre comme la source d'un nouvel ordre. 8-Devenir stratège en se préparant à l’inattendu. 9-Envisager le passage à l'action comme un "pari" éclairé par la pensée complexe en prenant seulement en compte le processus de prise de décision. 10-Privilégier l’autocritique à la critique".

Le résumé : "Penser dans un monde complexe nécessite un changement radical dans l'articulation des savoirs qui consiste à passer d'une pensée simplifiante à une pensée qui relie. Résolue à l'irréductibilité, elle invite à la suspension du jugement tout en affirmant la nécessité du courage pour parier, donc agir. La pensée complexe ne résout pas d'elle-même les problèmes, mais elle constitue une aide à la stratégie qui peut les résoudre."

 

Notre actualité Oui Ensemble

En amont, nous avons fait un parallèle entre les modes de vie, dans un pays développé, la France, et dans un pays en voie de développement, le Laos.

Puis, en prévision de l’évolution de la précarité, il nous est apparu cohérent d’aborder le virage sociétal sur les enjeux sociaux et économiques, de manière à enclencher le changement et inciter à entreprendre des transformations. Cela a donné naissance à un projet au service de « l’Humain » mis au centre du système, à l’unisson entre la France et le Laos, avec des interdépendances et des formes d'autonomie intégrées à différentes échelles.

Devant les carrières hachées qui allaient se multiplier en France, en induisant des besoins de compléments de revenus, pendant et en fin de parcours professionnel, nous nous sommes alors représenté le « Maintien en activité dans un autre regard ».

Les forces vives, hébergées au sein de l’►Organisation Sociale Inclusive en Réseau Oui Ensemble, sont au service de la politique des Ressources Humaines novatrice :
 

  1. Au moyen de notre outil de travail architecturé dans un procédé global de conception, de façon à accompagner "le changement de paradigme qui passe de la pensée simplifiante à la pensée complexe", nous agissons contre la précarité, à chaque étape de la vie, dont celle en lien avec le vieillissement des populations, en ambitionnant de réconcilier : inclusion sociale, qualité de vie au travail, et environnement.
     
  2. Notre action, ancrée sur le respect de l’individualité et celui de l’ouverture aux autres, ainsi que sur l’autonomie financière, physique, affective et relationnelle, est harmonisée de manière à pouvoir "relier et tisser ensemble les points de vue, les disciplines, les niveaux d'analyse, avec un double mouvement :
    • physique (sortir de ses silos, se déplacer vers l'Autre, aller voir ailleurs)
    • et psychologique (faire preuve d'empathie et de compassion pour entrer dans le monde de l'Autre, le comprendre et parvenir à multiplier les points de vue".
       
  3. Les modes de vie recoupent les dimensions individuelles et collectives, et nous projetons la mobilisation "en appliquant l’irréductibilité sans céder à la quête de simplification pour comprendre l’Autre et nous inviter à ne pas le réduire à quelques actions ou discours".
     
  4. De façon à ce que nos engagements altruistes et éthiques ne soient pas que des "mots" face aux "maux" sociétaux et que rien ne nous échappe, nous conduisons les activités avec notre gouvernance inclusive qui optimise les moyens humains dans la dynamique de terrain, "en les reliant, sans réduire, sans synthétiser, avec la double logique (d'où le principe dialogique) adoptée : penser simultanément les contradictions et les complémentarités".
     
  5. Notre projet, qui vise à "dépasser la controverse "individu/société" ou "agent/structure" en reliant l'individu à la société", a été coordonné par étapes grâce à des expérimentations compilées sur l’ensemble des problématiques sociétales locales : ~ Précarité ~ Isolement ~ Chômage de la jeune génération et des seniors ~ Burn out ~ Rupture générationnelle ~ Vieillissement ~ Maintien à domicile ~ Maltraitance ~ Changement climatique.
     
  6. Afin de "chercher un nouveau rapport à la causalité", c’est-à-dire "un passage d'une causalité linéaire (qui oblige à trancher entre l’une des propositions), à une causalité récursive", la politique des Ressources Humaines Oui Ensemble est garantie par la philosophie de son concept « Bien Vieillir Longtemps Ensemble » :
    • L’Humain mis au centre (~ Construire des relations ~ Réapprendre la confiance ~ Démarche écoresponsable).
    • Intergénérationnel (~ Compter sur les compétences des âgés et des jeunes ~ Maintien dans l’emploi et l’activité à chaque étape de la vie ~ Travailler l’autonomie de chacun).
       
  7. "Penser la complexité impliquant d’utiliser le désordre et non de le fuir, car il peut se révéler, comme lors d'une crise, la source d'un nouvel ordre", c’est en ce sens que nous avons muri Oui Ensemble qui fait face :
    • À toutes les formes de déviances (exemples : les conflits d’intérêts et l’économie non déclarée), traitées avec une solution de substitution plus sécurisante et valorisante au sein d’un collectif en collaboration.
    • Au retour ou au maintien en activité, mis en cohérence entre l’articulation des savoirs et les fonds alloués à la formation dispendieuse et pas toujours adaptée.
       
  8. Se préparer, à tous les âges, à être stratège pour négocier les virages !
    N’étant pas insensibles au devenir de nos enfants et des générations à venir, après une longue pause forcée, nous avons fait le choix de ►remonter sur le pont afin de soutenir le projet citoyen Oui Ensemble qui a été orchestré dans le fonctionnement global complexe de manière à "se préparer à l'inattendu en développant l’intelligence stratégique pour saisir les opportunités et faire face aux aléas néfastes".
     
  9. De façon à seconder et sécuriser les Ressources Humaines des projets qui s’avèrent être en interdépendance et qui risquent l’effet domino, nous nous mettons en action "en envisageant le passage à l'action comme un pari éclairé par la pensée complexe qui prend seulement en compte le processus de prise de décision".
     
  10. "Plutôt que de critiquer, nous privilégions l’autocritique qui est une hygiène essentielle pour entretenir une conscience veilleuse permanente", en cheminant devant la destruction continue des écosystèmes avec une exigence de globalité du service fourni (santé, respect intimité et lieu de vie, maintien/enrichissement vie sociale, respect rythme et préférences).